Les amis du Lac Tahoe

« La Voix du Propriétaire non-résident de Tahoe»

 

Résumé Exécutif :

Les problèmes et la Confusion Entourant la Centrale Electrique de Biomasse Proposée

 

Le Comté de Placer et l’Agence de Planification Régionale de Tahoe (TRPA) ont l'intention de construire dans le Bassin de Tahoe (la Côte du nord –Kings Beach) une centrale électrique de combustion de biomasse d’échelle industrielle. Si construit, elle sera située tout près de la Route 267, moins d'un mile de l'eau, a 1000 pieds d'une école élémentaire, et dans un secteur de haute densité de population. Elle fonctionnera sans interruption tous les jours de l’année et brulera le bois d’essartage dans un rayon de 30 miles de la Côte Centrale Nord.

 

A la suite de désinformation, il y a beaucoup de confusion a propos de cette proposition. Ce site Internet est structuré pour clarifier la nature des problèmes avec ce projet et la confusion qui

l’entoure. Les amis du Lac Tahoe a été créé comme une société à but non lucratif pour arrêter ce projet écologiquement dangereux et économiquement désastreux. Et, nous avons d'urgence besoin de votre aide pour le faire!

 

Quelques faits quant aux pratiques actuelles: Pendant des années des équipes ont nettoyé les forets du Basin et enlevé le bois d’essartage qui pourrait contribuer aux incendies de forets. Pendant les dernières 16 années, le déchet forestier (biomasse ligneuse verte) a été transporté en camion du Bassin de Tahoe à la facilité de traitement de biomasse à Cabin Creek (3 miles de Truckee le long de la Route 89). Là il est séché et est traité en matériel de degré de carburant convenant à la biomasse qui brûle. (Le bois d’essartage de foret ne peut pas être brûlé dans une centrale avant le traitement). Apres cela, le matériel de biomasse traité a été transporté en camion à une centrale de biomasse a Loyalton (Comté de Sierra) appartenant a Sierra Pacific Industries juste au nord de Truckee. Le bois d’essartage qui ne peut pas être transporte a Cabin Creek, par exemple si sur des pentes escarpées, est brule sur place quelques fois par an lorsque les conditions météorologiques sont favorables.

Cette proposition changera simplement l'emplacement du brûlage de Loyalton, qui est hors du Bassin, a Kings Beach, qui est dans le Bassin. Il déviera simplement les camions de Cabin Creek au lieu de Loyalton.

C’est ainsi! Rien d’autre ne change!

 

Egalement, toutes les autres pratiques associées avec le carburant de forêt et la diminution des incendies et les brulages locaux continueront comme d’habitude. Contrairement aux idées fausses ordinairement tenues qui résultent de la désinformation, avoir un incinérateur industriel a Kings Beach ne réduira pas les feux intentionnels ni l’activité de réduire le bois d’essartage. Ce sont des problèmes séparés et sans rapport avec l'emplacement d'un incinérateur.

 

Et, tout le bois d’essartage de la forêt ira toujours directement à Cabin Creek pour le traitement initial sans tenir compte d'où il sera brûlé.

 

Ne soyez pas déconcerté ou trompé par les suggestions ou les réclamations qu’ une centrale d'énergie de biomasse a Kings Beach réduira le bois d’essartage et les incendies forcés.

Il n’en sera pas ainsi!

 

La centrale proposée produirait 1-3 Mégawatts d'électricité, consommant 25 à 75 tonnes de carburant de biomasse par jour, camionné de Cabin Creek. L’équivalent de chaleur brulé tous les jours est 25 à 75 cordes de bois à brûler, ou une consommation annuelle de 9.000 à 27.000 cordes de pin.

 

En termes de dégradation de la qualité de l'air, la centrale électrique émettrait des polluants de critères y compris le dioxyde de carbone, monoxyde de carbone, les précurseurs d'ozone (l'oxyde d'azote et les composés organiques volatils), le dioxyde de soufre, et des particules de diverses tailles. Dû a des inversions d’air et a la topographie du Basin de Tahoe, la dégradation d'air est inévitable comme les polluants ne se dispersent pas facilement. De même, il n'y a pas de façon pour empêcher de la brume visible. Selon Jim Turner, le Directeur d'Opérations de la Centrale de Biomasse a Loyalton, « la première chose que les gens remarquent. . . Est l'odeur ». Peu sont contre le principe de centrales d’énergie biomasse parce qu'elles produisent de l'énergie renouvelable verte, mais elles devraient être interdites dans le Bassin du Lac Tahoe. Sous la loi fédérale d'Eau Propre fédérale, le Bassin de Tahoe est un grade 3 Outstanding National Resource Water (ONRW) qui signifie qu’ aucune dégradation de sa qualité d'air et eau devrait être permise.

 

La pollution ne se développera pas simplement sur la Côte du nord du Lac, d'Incline à Tahoe City. Toutes les centrales électriques de biomasse doivent être interdites du Bassin

 

D'inquiétude particulière aux scientifiques sont des produits dérivés chimiques et des particules de combustion qui sont capables de moduler ou interrompre la fonction du système endocrine – un réseau de glandes qui réglementent des hormones dans le corps humain. Ces produits chimiques, référés (EDCs) ont la capacité d'interférences avec les hormones naturelles qui sont responsables du règlement des processus développementaux, surtout dans les enfants. La centrale proposée est a 1000 pieds d'une école élémentaire.

 

En plus, sur le plan des transactions immobilières, « les dangers Ecologiques sont des conditions nocives ou ennuyantes qui sont des dangers fabriqués par l'homme, pas des dangers naturels. Comme tel, les conditions sont classifiées comme nuisible à la santé des humains ou une intervention avec la sensibilité de l'individu. Ils ont un effet défavorable sur la valeur d’une propriété et ses charmes. Ainsi, ils sont considérés comme des défauts qui, si connu, doivent être dévoilé comme des faits matériels puisque les dangers pourraient affecter une décision d’un éventuel 'acheteur d'acheter la propriété ».

 

 

A cause du cumul du transport en camions de biomasse, ses émanations nocives, le trafic et le bruit, beaucoup ont conclu que la centrale proposée justifie la catégorie « danger

environnemental » qui pourrait annuler une vente si pas dévoilé. Et, il n'y a pas de façon particulière pour prévoir l'impact de ce fait sur les valeurs de propriétés dans le Bassin.

 

Le projet de biomasse a été un désastre économique des son début. La subvention initiale         pour l’étude d’un projet biomasse dans le Placer County était bien intentionnée. Mais c’est devenu bientôt une mauvaise idée quand un officier de Placer County a découvert que le lieu le plus facile dans le Comté pour obtenir des permis pour localiser un tel incinérateur de biomasse, en raison de sa pollution inhérente, était dans le Bassin de Tahoe où l'air est le plus propre. De plus, puisque TRPA a l'intention de limiter l'analyse de qualité de l'air en excluant EPA de l'étude écologique, l'approbation sera expédiée. Pour aggraver le problème, la viabilité économique de centrale de cette taille est dépendante de subventions publiques. Pour l’instant rien que les études initiales sont subventionnées, mais la source des $8-10 millions pour les frais de construction n’a pas été déterminée. Jusqu'à présent il n’y a pas d’accord quant a qui possédera ou sera en charge de la centrale.

 

Toutefois, malgré l'être paradoxal, défiant le bon sens, et scientifiquement irrationnel, ce projet a malheureusement été avance avec des informations fausses et des arguments erronés, conçus pour profiter d'une ignorance générale de la part des habitants propriétaires locaux et notamment des propriétaires non résident quant aux problèmes impliqués.

 

Exploitant les craintes de feux grégeois et l'ignorance de pratiques actuelles quant au brûlage ouvert et l'enlèvement du bois d’essartage pour disposition hors du Bassin, les partisans suggèrent des connexions aux réductions de feu grégeois et pollution qui n'existent pas. Ils indiquent régulièrement, par exemple, que la combustion de biomasse est plus propre que de brûler en plein air – ce qui est vrai! Le problème est cependant que comme précédemment mentionné l’un n’empêchera pas l’autre. Le brulage de bois d’essartage continuera aux niveaux actuels.

 

En plus, lors d’un étude erronée une enquête du problème acte sur la prémisse que le matériel d’essartage pourrait être brule a Kings Beach, sans être traite d’abord a Cabin Creek. L'ironie est que même  << la Notification de Préparation >> pour le projet distribué conjointement par le Comté de Placer et le TRPA précise que ce détritus aurait besoin d'être premièrement traité à Cabin Creek avant d’être brûler. Les amis du Lac Tahoe examinent actuellement les circonstances qui entourent les raisons et la nature subventionnant cette étude défectueuse.

 

Malheureusement, comme le Comté de Placer et TRPA ont déclaré dans des documents gouvernementaux officiels avoir des supporters et des partenariats quant à ce projet, venant de l'Agence pour la protection de l'environnement à l'Université de Californie, qui n'existent pas. Défié quant à la véracité de telles réclamations, ils ont désavoué maintenant, citant des erreurs de langage « involontaires » dans tels documents en continuant leur récit fictif de réclamations.

 

Le Comté de Placer a traqué rapidement ce projet des son début et TRPA, en apparence l'agence autorisante, a acquiescé au projet. Beaucoup pensent que l'autorité du TRPA a diminuée au cours des années, donnant plus d’influence aux comtés. C'est malheureux, mais une bonne partie de la subvention de TRPA vient du développement d'une sorte ou d'une autre.

 

En plus, il est prévu par la majorité de ceux intimement conscient du projet de l'Etude d'Impact sur l'environnement pour la centrale qui est en cours, un contrat qui a été attribué sans enchères compétitives, sera fautif. Il aura des erreurs de faits et d'omissions. Néanmoins, pendant que défectueux et incomplet, il sera poussé avec force par le Comté de Placer et approuvé par TRPA à moins qu’une action arrive à l'arrêter. Ceci n'est pas nouveau et c’est passé avant.

 

Heureusement, les Amis du Lac Tahoe ont été crées spécialement pour combattre l'approbation du Projet de Centrale de Biomasse. Organisé par les propriétaires locaux et non résidents pour combattre ce projet, les Amis du Lac Tahoe sont fondés sur le fait que l'entité la plus politiquement puissante dans le Bassin de Tahoe qui est aussi le plus enclavé par les décisions de TRPA, de même que d'être le financier principal du gouvernement de Tahoe, est le propriétaire non résident.

 

Si vous voulez arrêter ce projet dangereux de biomasse, nous vous exhortons fortement pour en apprendre plus de visiter les autres aspects du site Internet. La rubrique  « Introduction » explique la structure du site.

 

S'il vous plaît, aidez nous à vous aider en contribuant généreusement à notre cause. Le comte de Placer et TRPA ont budgétisé beaucoup d'argent public pour les efforts de relations publiques pour « vendre » ce projet au public. Nous avons besoin de régulariser la situation et ne pouvons pas le faire sans votre soutien financier.

 

Nous vous remercions pour votre support

et attendons avec impatience votre participation dans cet effort !

 

 

 

**********************

 

                                                                    

Les Amis du Lac Tahoe

P.O. Box 1464

Tahoe City, CA 96145

www.FriendsofLakeTahoe.org

info@friendsoflaketahoe.org

FB: Friends of Lake Tahoe

 

Qui Nous Sommes et Notre Mission

 

Les amis du Lac Tahoe : La Voix du Propriétaire non- résident!

En général :

 

« Les amis du Lac Tahoe » est une Société de bénéfice Publique à but non lucratif selon la loi des sociétés sans but lucratif pour des buts Publiques organisé et dédié à la conservation, protection, et promouvant le bien-être social général de la communauté et l'environnement de la région du Lac Tahoe ; une organisation exempte d’impôts, 501 C4.

 

Cette organisation se fixe principalement sur l'éducation et sur les projets d'engagement civiques non partisan.

Il fait pression sur des entités et des législateurs gouvernementaux quant aux questions liées à son but pour s'assurer que les voix publiques sont entendues, notamment

Celles des propriétaires de propriété du secteur de Tahoe, non-résident.

 

Les contributions ne sont pas utilisées pour soutenir ou opposer, l'état fédéral ou les candidats locaux ou les problèmes de bulletin de vote. Les contributions ne sont pas taxes déductibles.

 

Spécialement:

 

 « Les amis du Lac Tahoe » est la voix du propriétaire de maison non-résident dans la région du Lac Tahoe.

 

Le non-résident fournit la masse des reçus d'impôts et de frais pour la région, aime et prend soin de la région et pourtant n’a presque rien a dire dans son administration gouvernementale. Puisque ils ne résident pas à plein temps dans la région, ils ne peuvent pas voter. « Les amis du Lac Tahoe » est établi pour communiquer avec eux, les représenter et les aider.

 

En plus, <<les Amis du Lac Tahoe>> existe pour offrir à aider comme un unifiant d'organisation de direction politique et le forum pour la coordination des groupes d'intérêt spéciaux dans la région

 

L'Objectif Primaire actuel :

 

Arrêter l'Approbation de la Centrale Electrique de Biomasse Proposée

pour la Côte du nord !

 

Pendant que la mission générale des Amis du Lac Tahoe courvre plusieurs sujets, le catalyseur pour l'établissement de l'organisation et l'objectif primaire actuel est  d’arrêter la construction écologiquement et économiquement désastreuse d'une Centrale Electrique de Biomasse dans le Bassin de Tahoe sur la Côte du nord qui est conjointement proposée par le Comté de Placer et le Tahoe Agence de Planification Régionale.

 

Malgre que les centrales de biomasse sont <<vertes>> elles polluent et doivent être interdites dans le Bassin de Tahoe !

 

Toutes Installations qui Brulent de la Biomasse Devraient Etre Interdites dans le Bassin !